A la fois atelier de formation et structure d'insertion, Génération Baroque constitue un lieu de détection, de rencontres et de promotion pour des artistes entamant une carrière professionnelle.

Une fois l’an, une session réunit chanteurs et instrumentistes souhaitant se spécialiser dans le répertoire baroque ou classique et sélectionnés pour leur talent et leur désir de nouvelles expériences.

Sous la direction de Martin Gester et encadrés par des solistes du Parlement de Musique, pédagogues et praticiens spécialisés dans le chant et la mise en scène, les stagiaires se confrontent à de grandes œuvres du répertoire baroque et classique ou explorent des œuvres inédites. Le travail d'interprétation englobe la diversité des aspects de l'art lyrique, que ce soit pour les musiciens ou les chanteurs : travail scénique, perfectionnement vocal / instrumental, technique de l'orchestre, art du récitatif...

Au cours des saisons qui suivent cette session, une production du Parlement de Musique fait écho, s’il se peut, à la période de formation et offre l’occasion à de jeunes talents sélectionnés d’intégrer une production professionnelle dont Génération Baroque est le terrain d’essai. C’est ainsi qu’ont été redonnés et parfois enregistrés des ouvrages comme la Pastorale de Charpentier, la Giuditta de Scarlatti ou les Vêpres de la Vigile de Noël de Bassani, Vêpres vénitiennes de Porpora, ouvrages expérimentés d’abord dans le cadre de Génération Baroque (ou du Studio, son ancienne appellation). Génération Baroque a ainsi offert une tribune enviable à des personnalités - chanteurs et instrumentistes -  entamant leur carrière comme, parmi d'autres, Stéphanie Pfister (F), Salomé Haller (F), Anna Simboli (I), Mercedes Hernandez (Esp), Martin Oro (Arg), Céline Ricci (F), Robert Getchell (F), Matthieu Heim (F),  Eugénie Warnier (F), Ivana Lazar (Cr), Iwona Sakowicz (Autr), Marian Krejcik (Rep.Tch), Loriana Castellano (It), Anna Carbonera (It), Fernando Guimarães (Port), Lidia Vinyes-Curtis (Esp), Michiko Takahashi (Jap)... pour ne citer que quelques-uns, qui ont pu, tôt ou tard, trouvé place dans des productions du Parlement de Musique.

Le Parlement de Musique s'engage par ailleurs à assurer autant que possible la promotion des artistes ainsi révélés.