Génération Baroque 2013
G.P. Telemann : ORPHEUS
La Session 2013 a vu l'étude et l'interprétation de l'opéra Orpheus oder die wunderbare Beständigkeit der Liebe de Georg PhilippTelemann, Hambourg 1726*
Sous la direction musicale, scénique et pédagogique de
  • Martin Gester, directeur musical
  • Carlos Harmuch, metteur en scène
  • Stéphanie Pfister, coach des cordes
  • Jean-Christophe Dijoux, chef de chant.
La session s'est déroulée entre le 25 octobre et le 2 novembre à Strasbourg (Cité de la Musique et de la Danse) et à Offenburg (D) et les concerts à :
  • Offenburg (D), Reithalle - 3 novembre à 19.00
  • Strasbourg, Auditorium de la Cité de la Musique et de la Danse - 4 novembre à 20.00 / entrée libre dans la limite des places disponibles
  • Mulhouse, Temple Saint Etienne - 5 novembre à 20.00 / entrée libre, plateau
  • Spa (Be), Théâtre Jacques Huisman - 9 novembre à 20.00
* restitution de Peter Huth pour Ortus Verlag, Beeskow



Distribution

La sélection de la promotion 2013 s'est effectuée à Strasbourg, Francfort, Bâle et Versailles.

Orasia : Alicia Amo
doublée de Corinne Sattler
Orpheus : Julián Millán
Euridike : Clémence Boullu / Irina Zaripov
Pluto : David Witczak
doublé de Laurent Koehler         
Ismene : Caroline Michel
choeur : Irina Zaripov, Ai Adachi, Caroline Michel, Clotilde Gaborit, Clémence Boullu, Sophie Belloir. 

Orchestre
violon 1 : Bérengère Le Boulair, Klaudia Matlak , André Costa
violon 2 : Katia Viel, Murielle Pfister, Arthur Beck,                     
alto : Elisabeth Sordia
violoncelle : Alkvin Linsenhof             
contrebasse : Adrien Alix                          
hautbois & fl à b : Bénédicte Wodey
& Karni Ayelet
basson : Lucile Tessier

continuo :
violoncelle : Rosa Cañellas          
théorbe : Parsival Castro                  
clavecin :  Sonoka Ogawa

assistante pour la mise en scène stagiaire : Ai Adachi        

L'oeuvre

Opéra en trois actes, d'après le livret écrit par Michel du Boulay pour la tragédie lyrique mise en musique par Louis Lully, fils de Jean-Baptiste.

L'œuvre fut créée, en version de concert le 9 mars 1726, à l'Opéra de Hambourg, sous le titre Die wunderbare Beständigkeit der Liebe oder Orpheus (La Merveilleuse constance de l'amour ou Orphée).

Elle fut mise en scène pour la première fois à Karlsruhe, en 1728, dans la résidence du margrave Carl-Wilhelm von Baden-Durlach. Elle ne fut représentée à Hambourg que le 15 octobre 1736, sous le titre Die rachberiege Liebe, oder Orasia, verwittwete Königin in Thracien (L'Amour assoiffé de vengeance ou Orasie, Reine veuve de Thrace).

Le livret est en allemand, mais quelques airs sont écrits en italien et en français. La partition a été retrouvée en 1978.

Le livret mêle à la légende d'Orphée et Eurydice le personnage d'Orasie, reine de Thrace, amoureuse dédaignée d'Orphée, et jalouse meurtrière d'Eurydice, sorte d'Armide, redoutable et maléfique, qui, dans la version de Telemann, devient le personnage central par qui tout commence et tout finit ... tragiquement.


"Amoureuse d'Orphée, la reine des Thraces provoque la mort d'Eurydice pour avoir le poète tout à elle. Découvrant ses manigances, Orphée se détourne de la criminelle qui le fait aussitôt mettre en pièces par les bacchantes avant de se tuer. Scènes de cour et pastorales se partagent une musique extrêmemement variée qui atteint un puissant niveau dramatique quand Orasia laisse éclater sa passion. A l'instar de bien des opéras baroques, c'est aux Enfers, royaume de Pluton, que la musique produit son meilleur effet. Bien qu'à l'intérieur d'un cadre sévèrement délimité, le musicien fait preuve de beaucoup de virtuosité dans son approche des modèles français et italiens, et cet Orpheus n'a rien à envier aux oeuvres de son époque."  (Opéra International - janvier 1995)


---------



Génération Baroque 2013 reçoit le soutien de la Drac Alsace, de l'Académie Supérieure de Musique de Strasbourg, de la Région Alsace ainsi que le parrainage de la Fondation Entente Franco-Allemande et du Goethe Institut Strasbourg. L'événement s'inscrit dans l'année franco-allemande - cinquantenaire du Traité de l'Elysée.